Etablir le contact

Le test musculaire

Le corps garde en mémoire la trace de nos stress passés, qu’ils soient physiques, chimiques, ou émotionnels. Quelle meilleure illustration pour mettre en évidence le lien de cause à effet entre le stress et le tonus musculaire que les expressions populaires comme « les bras m’en tombent, les jambes en coton, avoir le cœur brisé/lourd, se faire des nœuds à l’estomac, se faire du mauvais sang… » ? Le test musculaire consiste en de légères pressions appliquées sur un muscle (généralement choisi dans le bras), pour évaluer non pas sa force, mais plutôt ce qu’il représente pour le système nerveux : un facteur d’équilibre ou au contraire de stress.

le test musculaire

A la manière du langage informatique binaire, deux réponses sont possibles, verrouillage ou déverrouillage musculaire. Le changement de tonus, que le consultant constate lui-même, est donc la base du dialogue avec le corps pendant toute la durée de la séance, un biofeedback comparable à la boussole informant constamment le capitaine d’un bateau sur le cap à tenir permettant au praticien de remonter en sens inverse le processus psychosomatique jusqu’à son origine à la façon du Petit Poucet. Cela signifie remonter au stress qui a été oublié mais dont la trace est prise en compte par la programmation du consultant. Elle conditionne tous les comportements physiques et émotionnels. Une souffrance corporelle ou morale est l’un de ces comportements et sa disparition, à ne pas confondre avec son déplacement est tout à fait possible.

Dans un cadre de confiance et de sécurité il garantit au consultant la plus grande neutralité de la part du kinésiologue qui ne fait jamais part de sa propre expérience ou de ses systèmes de croyances. Celui-ci se laisse seulement guider par le test musculaire pour déterminer le besoin prioritaire et la meilleure option pour rétablir une bonne circulation énergétique qui permettra au consultant d’accéder pleinement et durablement à son potentiel. Le test kinésiologique a pour particularité d’inclure un système d’autorégulation limitant les informations qui remontent à la conscience.

La kinésiologie et les soins énergétiques ne remplacent pas la médecine et respectent les décisions des professionnels de la santé.
Votre praticien n’établit pas de diagnostic ou de prescription médicale et ne vous demandera en aucun cas d’interrompre un traitement. Il abordera la santé de manière éducative, non médicale, tendant à responsabiliser et autonomiser la personne qui consulte.
Toutefois, en tant que méthodes douces, la kinésiologie tout comme les soins énergétiques se révèlent d'excellents outils complémentaires à d’autres traitements ou thérapies
.