Interroger la mémoire du corps

La kinésiologie*, c’est…

La rencontre de la chiropraxiequi vise à corriger ou à prévenir les dysfonctionnements locomoteurs et les perturbations neurologiques et physiologiques par un travail sur l’ensemble du squelette - et de la médecine chinoise, médecine ancestrale pratiquée sans discontinuité depuis plus de 3.000 ans – qui permet de mobiliser les énergies de toute personne malade de façon à retrouver son harmonie : c'est à dire la santé.

Dans les années 60, G. Goodheart, chiropracteur américain met en évidence les relations entre les muscles, organes et méridiens d’acupuncture par lesquels circule l’Énergie assurant le bon fonctionnement de la peau, des muscles, des tendons, des os et des organes mais également de notre équilibre émotionnel et révélateurs des déséquilibres internes. Découvrant qu’un muscle s’affaiblit dès lors qu’un évènement quelconque nous perturbe, G. Goodheart met au point le test musculaire marquant les débuts de la kinésiologie. Par la suite, John Thie, développe « La Santé par le Toucher », Gordon Stockes, Candace Callaway et Daniel Whiteside innovent avec la méthode One Brain® – Trois Concepts en Un centrée sur la défusion de stress de nature émotionnelle, Paul Dennison, professionnel de l’Education, créé la kinésiologie éducative dont est issue la Brain Gym®.

Depuis, de nombreux passionnés continuent d’enrichir la kinésiologie en intégrant les avancées scientifiques de la biologie et de la neurologie.

Arkarefléxologie / Arkagym®

La méthode Arkagym® permet de détecter et normaliser les réflexes non intégrés responsables de perturbations chez des sujets de tous âges, sans rapport avec leur niveau d’intelligence. Bien sûr, plus ce travail sera précoce, plus il sera efficace. Technique également expérimentée avec succès chez des sujets relativement âgés dont l’unique objectif était de moins souffrir.

Un réflexe est, par définition, une réaction motrice stéréotypée, rapide et involontaire en réponse à une stimulation déterminée.

Les réflexes archaïques sont liés au cerveau reptilien. Ils commencent à être perceptibles dès la 7ème semaine in utero. Ces réflexes indispensables au développement du bébé permettront une bonne croissance de l’enfant quand ils seront activés. Puis ils sont naturellement intégrés au cours de son développement, restant inactifs, comme endormis.

Mais parfois les réflexes restent apparents de manière anormale bien au delà de leur période d’activité et penvent se montrer très perturbateurs. Ils restent ainsi perceptibles, soit parce qu’ils n’ont jamais été intégrés, soit parce que réactivés par des facteurs extérieurs.

Prenons un exemple : le réflexe de Landau, s’il n’est pas intégré génèrera des difficultés de concentration et d’apprentissage chez l’enfant, des problèmes de posture avec des raideurs musculaires et un verrouillage excessif des genoux ainsi que des problèmes d’équilibre qui entraveront les performances sportives, ainsi que des douleurs rachidiennes, des troubles visuels et auditifs chez l’adulte.

D’autres signes de réflexes mal intégrés peuvent être chez l’enfant l’énurésie, des bercements nocturnes, marche sur la pointe des pieds, le manque de confiance, des tics de la face, le bégaiement, de l’hyperactivité; chez l’adulte le tabagisme, un rapport au père difficile, des tempéraments colériques, impulsifs, réfractaires au changement, se ronger les ongles, la boulimie, des acouphènes, des troubles intestinaux, gynécologiques, etc.

Le but de la méthode Arkagym® est de les normaliser au moyen d’exercices physiques simples et souvent ludiques qui seront répétés à la maison afin de renforcer l’intégration, tout en tenant compte du climat émotionnel propre à chacun. Pour plus de renseignement sur cette technique : http://www.cerre-reflexe.fr

* Du mot grec kinésis « mouvement », c’est l’étude du corps et du mouvement.
La kinésiologie et les soins énergétiques ne remplacent pas la médecine et respectent les décisions des professionnels de la santé.
Votre praticien n’établit pas de diagnostic ou de prescription médicale et ne vous demandera en aucun cas d’interrompre un traitement. Il abordera la santé de manière éducative, non médicale, tendant à responsabiliser et autonomiser la personne qui consulte.
Toutefois, en tant que méthodes douces, la kinésiologie tout comme les soins énergétiques se révèlent d'excellents outils complémentaires à d’autres traitements ou thérapies
.